Job Étudiant

Nombreux sont les étudiants qui concilient aujourd’hui étude et job. Le job étudiant est un travail qui permet à l’étudiant de se faire de l’argent temporairement ou régulièrement tout en continuant ces études. Ce type de job est protégé par un contrat spécifique appelé contrat d’occupation d’apprenants. Il s’agit d’un contrat à durée déterminée (CDD). Ce travailleur est protégé par la législation du travail lorsqu’il dispose de son contrat d’étudiant. En tant que travailleur à temps partiel, plusieurs opportunités lui sont proposées suivant des saisons. Ces jobs sont souvent payés au salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG). Dans l’exercice de leur job, de nombreux étudiants tombent dans les pièges qu’ils peuvent pourtant éviter, s’ils sont bien informés.

Avantages du travail étudiant

Le statut d’étudiant travailleur procure beaucoup d’avantages. Dans certains pays, cette catégorie de salarié est exonérée des cotisations pour la sécurité sociale lors des inscriptions administratives. Certaines universités tolèrent des absences à certaines activités lorsque l’étudiant prouve qu’il est occupé par un job pendant ces horaires.

Le fait d’avoir un job d’étudiant vous permet de créer une base de relations ou un environnement d’insertion professionnelle. C’est aussi une expérience supplémentaire que l’étudiant peut mettre en avant lors d’autres entretiens d’embauche. Même si le job ne correspond pas à vos visions professionnelles futures, il permet de développer vos relations qui pourraient être bénéfiques dans d’autres circonstances. Toutefois, il est fondamental que l’étudiant sache minimiser ses absences au risque de perdre le fil des cours à l’université.

Quels sont les types de travail ?

Puisque la plupart des jobs ne nécessitent pas de qualifications précises, ils sont accessibles au plus grand nombre. Les jobs généralement offerts sont : la garde d’enfant, serveur dans un bar, surveillance dans un établissement scolaire, les cours aux particuliers, la distribution des prospectus, hôtesse d’accueil, etc.

Salaire souvent proposé

Les emploies des étudiants sont souvent payés à volonté, sans prise en compte des qualifications et du statut. Certaines entreprises proposent exactement le SMIG horaire afin de se conformer aux lois. Ce SMIG horaire brut varie entre 8,5 et 10 euros. Le temps de travail est souvent estimé à trente-cinq (35) heures par semaine. Les dimanches sont parfois payés au double.

Les pièges à éviter pour ce type de travail

Généralement, pour des raisons diverses, ces jobs ont tendance à prendre plus de temps que le temps des études. Ce qui est absolument absurde. Il est important que les étudiants retiennent que ce job n’est rien d’autre qu’un complément et une initiation à la vie professionnelle. En conséquence, il n’a pas une garantie d’emploi à long terme. L’autre piège à éviter : la proposition des heures supplémentaires miroitées par certains employeurs. Attention : il est conseillé de bien noter ces heures supplémentaires qui n’apparaissent pas sur la fiche de paie. Il est surtout conseillé aussi aux étudiants de prendre leur temps pour bien lire les contrats, car c’est après engagement qu’ils se rendent compte des aspects qui les défavorisent.

En somme le job étudiant est un travail qui est souvent exercé pendant les vacances scolaires ou universitaires. Les périodes d’été sont aussi propices dans certains pays. Lorsqu’il est exercé au cours de l’année, il faudrait que l’étudiant planifie bien son temps afin de ne pas sécher les cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *